Artistes
Retour
MABILLE Rodolphe

Flamme verticale-189x144cm
 



Biographie

Né en 1973.

"Reflet d'un monde en perpétuelle transformation, l'art éruptif et informel de Mabille exalte les turbulences rageuse de la matière.
Un chaos fulgurant de couleur.

Pour ceux qui cherchent dans la peinture le reflet rassurant de ce qu'ils connaissent, la démarche de Rodolphe Mabille risque d'apparaître déstabilisante. Comment en effet aborder ce maelström, ce tourbillon de matière livré aux forces de la vie ?

Peut-être simplement en rejetant tout à priori. Car ce n'est pas en s'inspirant des titres que l'on peut davantage y voir clair, ces derniers n'étant sans doute là que par jeu, histoire de désigner un territoire dont seul l'artiste a le secret.

Un repère intérieur lié à un état psychologique peut-être ? Allez savoir !

Que peut bien évoquer par exemple "plus aucune raison d'en sortir" ou "sa flamme dans les termes les plus insensés" ?
Cette manière de s'exprimer n'est-elle qu'une manière d'interpeller le visiteur, de le convier lui même à l'expérience?

Qu'il peigne sur toile, sur bois ou sur papier, Mabille se laisse porter par la magie de la couleur, adaptant simplement son geste à la nature du support.
L'épaisseur de la pâte varie en fonction de ce dernier, allant jusqu'à rappeler le magma terrestre en fusion.

"L'art de Rodolphe Mabille est habité d'une douce folie entre expressivité et rigueur. C'est un monde aux frontières du néant, juste à l'équilibre qui hurle et se tait, une sorte de volubilité silencieuse" écrit Ludovic Duhamel dans Miroir de l'art.

On y devine le propre combat du peintre pour se maintenir chaque jour en état de créativité. Si la peinture est chose mentale n'oublions pas qu'elle est d'abords reliée aux sens, à la jubilation visuelle et tactile, qui trouve ici de quoi se repaître, sauf à dénier tout sens à la liberté de l'artiste qui est inaliénable.

Utilisant, nous explique-t-on, un liant à base de poudre de verre.

Mabille vit en osmose avec son oeuvre, pratiquant la peinture de manière très physique, voyant un nouveau ciel comme un abîme de volupté, il fait littéralement corps avec la couleur.

Luis Porquet

Première exposition à Cridart Amnéville : 2007