Artistes
Retour
GAREL Philippe

 

Infatigable visiteur de musées, Philippe Garel porte sur ces institutions un regard à la fois passionné et ironique; il ne les considère pas comme des temples dont on s'approche avec vénération, ou que l'on rêve au contraire de renverser. Son oeil est libre et sans préjugés. Le XVIIIe siècle lui plaît et il ne s'en cache pas. Seulement le XVIIIe siècle est loin, et c'est cet éloignement qui est le thème de l'exposition. Par leur présentation dans un musée, les oeuvres anciennes deviennent les acteurs d'un spectacle. Celles de Garel nous font voir l'envers de ce spectacle. Les matières précieuses se sont métamorphosées en matériaux grossiers, ternes comme le plomb tordu des vieux tuyaux ou agressivement brillants comme l'aluminium. Enfermés dans la contorsion des cadres et cachés par les reflets des vitres, les peintures et les dessins sont réduits à l'état de spectres.

source: evene.fr