Artistes
Retour
LI SHUANG

 



Biographie

Née à Beijing en 1957. Sa peinture a été marquée par dix ans de répression pendant la Révolution Culturelle en Chine.

Persécutée par les gardes rouges, réduite au silence, emprisonnée pour un amour « illégal » pour un diplomate français…

Cet amour passionnel finira par triompher et la conduira en France, permettant une libre expression artistique. Malgré les blessures du passé, ses peintures n’expriment aucune rancœur.

Au contraire, les portraits de femmes traduisent un sentiment de force, de calme, d’équilibre et de sérénité.

Dans sa jeunesse, elle était inspirée par les maîtres occidentaux tels que Matisse, Picasso ou Manet. Mais très vite, elle s’affranchit des influences occidentales et se consacre à peindre l’évolution spirituelle de la Chine. La peinture de Li Shuang raconte à la fois sa propre histoire et celle de la Chine traditionnelle.

Sa volonté est de continuer le chemin des ancêtres.

Son univers impalpable traduit la pureté de l’âme, insaisissable et invisible. Li Shuang souhaite transmettre à chacun le sentiment d’amour universel. Elle poursuit une double quête : la recherche de soi-même et celle du divin. Ses racines féodales et chrétiennes l’interrogent sur le monde auquel elle appartient et la conduisent à créer une peinture spirituelle dans laquelle nous pouvons ressentir sa tristesse envers la Chine.

Li Shuang est très attachée à peindre la nature dans un cadre universel. Les créations de la nature, comme les fruits, les légumes ou les fleurs, qui reviennent de manière récurrente dans ses tableaux sont pour elle les œuvres du divin. Ainsi, inscrits dans un symbolisme nostalgique, les racines renvoient aux souvenirs ; les pommes traduisent en Chine la paix et la tranquillité, tandis que dans l’imagerie chrétienne elles font référence au péché originel ; les fleurs symbolisent la beauté, la bonté et la sensualité.

Autodidacte, Li Shuang nous fait partager son univers aux langages multiples et au style si particulier.