Artistes
Retour
SARPEDON Laurent



Biographie

Né à la Réunion en 1975.

Après avoir fréquenté les Beaux Arts dans son île natale, Laurent vient en métropole où il suit les cours de l'Ecole d'Architecture de Volvic de 1994 à 1995, avant de retourner à la Réunion.
La puissance créatrice et la forte personnalité de Laurent n'échappe pas à Alain Séraphine, peintre et sculpteur, fondateur de l'école supérieur d'art de la Réunion ; ce plasticien et urbaniste créateur du concept d' "artiste impliqué" l'encourage alors, sans réserve, tout comme Henri Maillot, autre plasticien de renom qui lui apporte son soutien.
A son retour en métropole, en 1997, il se perfectionne dans la taille de la pierre à Felletin puis c'est en Auvergne, autre région volcanique qu'il s'installe et affirme sa vocation d'artiste.
Dans l'atelier de la rue des Chanelles où il travaille depuis 13 ans, son travail ne cesse de s'affirmer, accompagné de très nombreuses expositions.
S'appuyant sur sa solide formation technique, il progresse et avance dans sa création, luttant avec la matière pesante pour étirer et épanouir la pierre et l'acier avec une énergie "éruptive".

Texte sur l'oeuvre

Tirer la matière, donner de la légèreté, mettre la matière en action, sont les maîtres mots de Laurent ; dans ses assemblages, on voit la matérialité physique mais la sensation est de légèreté, de sensualité et de vitalité.

"Ça craque", "ça pousse", "ça s'étire", "ça gonfle"; révélation de l'intérieur des états minéraux et organiques de ses pièces, tout comme se révèle l'intérieur de l'être.

Il donne vie, joue avec les couleurs, les textures, les forces, les équilibres et met ainsi la matière en mouvement.
Il décline jaillissements minéraux et chromatiques avec un art consommé des équilibres et des proportions conjuguant dans une triple alliance le minéral, le végétal et le métal.
De l'art de travailler la matière, Laurent le mime autant qu'il en parle ; quand il évoque son travail, il malaxe, étire, sculpte la pierre, le bois, le fer dans tous les sens en joignant le geste à la parole ; le sculpteur devient alors magicien.

A partir de matière lourde et pesante il crée des entremêlements, des tissages, des "amaillages", des pétrissages aériens et légers tout en maîtrisant la technique du travail en équilibre des forces physiques en présence.
Diagonales, boucles, masses en hauteur excentrées, structuration autour d'un vide : voilà quelques effets plastiques restituant de manière convaincante l'illusion de déséquilibre , de mouvement et de légéreté.

Parfois, on entend comme le bruissement de la solidification de la lave de son île, de la matière en figures légères et dentelées ; parfois, le bruissement d'entités végétales, animales ou organiques qui se balancent, se gonflent, s'entremêlent, éclatent, se répandent ou s'envolent comme le "papang", oiseau endémique de la Réunion.

Il compose ainsi un savant assemblage ou l"acier poli s'éprend des reflets d'argent ou le simple inox brille de feux inouïs au contact du marbre du Roi et, ou la pierre de l'Aude se polit comme un miroir ; l'or du bronze se fait femmes sous la caresse de l'outil.

Sculpteur amoureux de la pierre, Laurent s'affirme désormais comme un tisseur d'un genre nouveau qui parvient, avec ses outils de soudeur, à retrouver les gestes délicats d'une dentelière ou d'un orfévre.

Il lutte à contraindre ces matières à les plier à son désir, pour amadouer les contraintes physiques ; il tient alors un discours de guerrier, mais un guerrier de la création, de la vie.
"Libérer la contrainte pour aller jusqu'à l'envol, occuper tout l'espace !"

Vitale, la sculpture est le reflet de son ambition d'aller toujours plus loin dans la quête de soi, le mélange des différences, l'ouverture d'esprit et le partage.

Cet artiste humaniste, à l'écoute, nourrit son travail et sa réflexion au contact des nombreuses personnes qui travaillent près de lui ou qui lui rendent visite sures de trouver là un accueil solaire et chaleureux.

L'homme et son oeuvre au même niveau de sincérité, de chaleur et de liberté !

2010 : - Crid'art - METZ

2006 : - Crid'art - AMNEVILLE